Catégorie: Sujets

Domotique

21/11/07 | par admin [mail] | Catégories: Sujets

Domotique

La domotique regroupe l’ensemble des techniques et technologies permettant de superviser, d’automatiser, de programmer et de coordonner les tâches de confort, de sécurité, de maintenance et plus généralement de services dans l’habitat individuel ou collectif. Le mot est un néologisme, formé à partir du mot latin domus, (le domicile), et du suffixe -tique signifiant relatif à, que l’on retrouve dans électronique, électrotechnique, robotique et l’informatique etc (ce dernier terme étant un mot-valise contractant « information » et « automatique ») .

Présentation

Cet article ou cette section contient une ou plusieurs listes qui devraient être rédigées en paragraphes synthétiques.

La domotique englobe un large ensemble des technologies :

* Télécommandes, systèmes d’alarme, portes et portails automatiques, stores automatiques, gestion d’éclairages et ambiance, variateurs, détecteurs, biométrie, programmateurs, sécurité, surveillance médicale, contrôle d’accès, interphonie, télécontrôle, digicode, régulation de chauffage / climatisation, gestion et supervision de l’énergie, gestion d’autoproduction et couplage d’énergie « bio », énergie solaire, géothermie, pompe à chaleur, éolienne, hydraulique, récupération d’eau de pluie, arrosage automatique, centrale météo, télécommandes, GSM, téléphonie, TV, Hi-Fi, home cinema, musique numérique, détection sonore, multimédia, ambiances (gestion du son), interrupteurs, reconnaissance vocale, intelligence artificielle, etc.

* Ces automatismes peuvent être parfois couplés avec les dispositifs de pilotage des appareils électroménagers (électronique domestique).

* Un des principaux buts consiste à centraliser les « entrées / sorties » de l’habitat puis de les interfacer éventuellement avec la programmation de « scénarii d’usage », (en relation avec les habitudes de vie des résidents). Les applications les plus courantes sont: l’optimisation d’énergie, la sécurité des biens et des personnes, l’ambiance lumineuse, la régulation d’électricité, de chauffage ou de climatisation, la simulation de présence, etc. Ces scénarii pourront prendre en compte de façon conviviale l’évolution de la vie ou bien intervenir dans une modification temporaire ou permanente des « us et pratiques » de l’habitant, (exemple : personnes à « mobilité réduite », handicap, accident, naissance, etc.)

* En complémentarité, l’accès à distance par une passerelle Internet, service web, ordinateur de poche ou téléphone portable haut débit 3G (OSGi), sur les systèmes les plus évolués permet un développement des services à la personne, inscrit dans un réseau familial, de voisinage, amical ou de service professionnel (Hospitalisation et maintien à domicile, consultation à distance, achat à domicile, surveillance à distance etc).

* La domotique s’applique à l’habitat individuel ou collectif tout aussi bien qu’aux locaux industriels et commerciaux sous l’appellation immotique, ou GTC, (Gestion Technique Centralisée), ou de GTB, (Gestion Technique du Bâtiment).

* En partant des systèmes les plus simples comme la régulation du chauffage, les ouvrants, la sécurité en passant par les plus complexes, de type « maison entièrement paramétrable » et contrôlable de façon centralisée, (température, lumière, audio-vidéo, ouvrants sécurité, chauffage, arrosage, etc.), au travers d’une ou plusieurs commandes centralisées, (télécommande, écran tactile, etc.), il est possible de réguler l’ensemble de l’habitat par des commandes locales, (dans l’habitat), ou bien à partir d’un micro-ordinateur, d’un téléphone mobile, (contrôle intérieur ou extérieur au domicile).

Les appareils concernés et leur programmation

* Selon les produits domotiques existants, il est possible de programmer soi-même sa maison grâce à des « modules » sur lesquels les appareils sont connectés. Il est préférable d’avoir recours à un spécialiste, installateur domoticien, électricien, chauffagiste, architecte, domoticien, pour des installations plus avancées.
* La difficulté réside surtout dans l’interfaçage de toutes ces technologies et des incompatibilités qui ne manquent pas de survenir à la juxtaposition des protocoles.
* Les modules sont pilotés par radiocommande ou par filaire : la commande est déclenchée par une télécommande ou par un relais/télérupteur en commande déportée (filaire). L’intelligence centralisant ces commandes est une « centrale » ou bien une interface micro-informatique.
* Les moyens de « prise en main » et de pilotage sont généralement un ordinateur de poche, un téléphone portable ou smartphone, une télécommande (universelle ou non), un écran + souris ou écran tactile, pour n’en citer que les principaux.

Les différents modes de transmission des commandes

* Par ondes Radio Hertzienne : Wi-Fi, Bluetooth, Zigbee, X2D, Wireless USB, EIB/Konnex, et autres protocoles 433 MHz, 866 MHz etc.
* Par infrarouge : RC5 Philips, SIRCS Sony, IrDA etc.
* Par courant porteur secteur X10™, In One™ Legrand, EIB/Konnex etc.
* Par signatures numériques magnétiques[1]
* Par réseau câblé Ethernet ou BUS (Ethernet, TCP/IP, EIB/Konnex, USB, LonWorks, UPnP, RS485, Jbus, Batibus, Profibus, ModBus, I2C, 1-Wire etc. (BUS = câblage basse tension de type Ethernet 8 fils, EIB 2 fils, I2C 2 fils etc)

* Certains appareils electro-ménagers[2], sont pourvus de systèmes de communication dits « Domotique intégrée » : chaudière, convecteur, climatiseur, système d’alarme, détecteurs divers, store, portail, lampe / éclairage, machine à laver, réveil, cafetière, congélateur, réfrigérateur, digicode, interphone, etc, peuvent être supervisés par « interface Internet ».

Les modes de transmission tels que l’infra-rouge, le courant porteur, les ondes radio sont utilisées, mais il peut être admis que les liaisons filaires (ethernet, BUS…) jouent en faveur de la stabilité du système.

Domaines d’application

* la domotique c’est le confort, la gestion d’energie, et la sécurité dans l’habitat.

Le confort : tout ce qui peut faciliter la vie des personnes (porte automatique, réaménagement interieur pour personnes à mobilité réduite etc. ).
La gestion d’energie : cela passe dès la construction de l’habitat par les choix des matériaux de construction, puis du choix des energies et leurs gestions.
La Sécurité : tout ce qui peut servir a la protection des personne (controle d’accès, alarme incendie et intrusion, ainsi que la vidéo surveillance).

* Le domaine de la domotique encadre toutes les applications touchant de près ou de loin à l’électricité, l’électrotechnique, l’électronique, l’informatique, les automatismes, le multimédia, la télématique etc. Il permet de rendre un habitat « communicant ».
* Les divers appareils de l’habitat échangent entre eux des informations et assurent à l’occupant une meilleure notion de « confort d’usage ».
* La communication est en premier lieu interne et interactive avec l’habitant mais lui permet aussi de communiquer et d’intervenir sur son environnement quotidien depuis des moyens extérieurs, (Internet, téléphonie).

DOMOTIQUE

Novembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Catégories

Archives

powered by b2evolution free blog software